Les fondateurs

Anne Bonzon (Université Paris 8) et Caroline Galland (Université Paris Ouest Nanterre la Défense) sont maîtres de conférences en histoire moderne. Après avoir travaillé l’une sur le clergé séculier dans le royaume ( L’esprit de clocher. Prêtres et paroisses dans le diocèse de Beauvais, 1535-1650) et l’autre sur le clergé régulier dans un contexte colonial (Pour la gloire de Dieu et du roi. Les récollets en Nouvelle-France, XVIIe-XVIIIe siècles), elles ont fondé en 2014 un groupe de recherche sur la procédure d’appel comme d’abus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.