Les débats d’opinion à l’heure du Grand Schisme. Ecclésiologie et politique.

Vient de paraître : 

 

B. Sère, Les débats d’opinion à l’heure du Grand Schisme. Ecclésiologie et politique, Tornhout, Brepols, 2016, 510 pp. ISBN 978-2-503-56850-8

Une histoire du Grand Schisme écrit sous l’angle des polémiques et des constructions doctrinales issues des controverses, tel est le but de l’ouvrage. Il s’agit, en reconstituant la trame de l’intertextualité du temps de mesurer le poids des polémiques dans les orientations politiques et ecclésiologiques des acteurs du temps et des institutions, soucieuses de prendre place dans l’espace public en vue d’un contrôle de l’opinion. Les réseaux textuels et discursifs révèlent alors toute une ambiance : celle d’un temps de violences symboliques et de non-dits, de censures et de pressions, selon les rapports de force des partis en présence. La personne du pape avignonnais Benoît XIII divise plus encore que le pape romain du temps. Si l’enjeu reste l’unité de l’Église, le désir d’éviction d’un pape opiniâtre aura permis la mise au point de tactiques canoniques voire d’innovations ecclésiologiques. Temps de crise indéniablement, le Grand Schisme s’avère également un temps de dynamisme et d’audaces ecclésiologiques inédits.

Maître de Conférences HDR de l’Université de Paris Ouest Nanterre, Bénédicte Sère est spécialiste d’histoire culturelle et sociale de la pensée, d’anthropologie scolastique, d’histoire des émotions et d’ecclésiologie.

à propos de l’article de Véronique Beaulande, RHEF

Véronique Beaulande-Barraud, « Jean Gerson et les cas réservés : un enjeu ecclésiologique et pastoral », Revue d’Histoire de l’Église de France, t. 100 (2014), p. 301-318.

 

Dans cet article érudit et précis, Véronique Beaulande-Barraud étudie la question des cas réservés dans l’œuvre de Jean Gerson. Elle repère des textes qui lui sont explicitement consacrés et épingle les allusions dans les autres écrits. Après avoir parfaitement défini les cas réservés, elle contextualise la pensée de Gerson sur le sujet par rapport aux acquis de la tradition canonique et aux héritages qu’il reçoit. Ainsi se repèrent deux types de cas réservés. Lire la suite